Boudu 54 Février 2021

Alors que les vacances (doit-on encore les appeler ainsi ?) de février risquent fort de s’apparenter à une longue hibernation, et que les planches de glisse resteront probablement tout l’hiver au garage, l’heure est à la mobilisation pour « sauver » les acteurs du tourisme dans les Pyrénées, comme dans les autres massifs français.

La montagne se remettra-t-elle d’une saison blanche ? Difficile à dire. Et ce n’est d’ailleurs sans doute pas là l’essentiel… au moins à moyen terme. Car les Pyrénées sont peut-être à un tournant de leur histoire.

Jusqu’alors dans l’ombre des Alpes, elles pourraient bien être, dans les prochains mois, sous les feux de la rampe, si l’idée, exposée dans ce numéro, de demander le classement du pyrénéisme au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco fécondait les cerveaux de nos décideurs. En attendant qu’une telle initiative se concrétise, et pour convaincre les sceptiques de son bien-fondé, Boudu s’est attaché, ce mois-ci, à illustrer ce qui fait la richesse, la diversité et surtout la singularité de ces Pyrénées à côté desquelles on vit sans mesurer toujours la chance qui est la nôtre.

Effacer

Découvrez nos autres numéros